La bonne distance

Chroniques du kenkyukaï Dourdan

Musashi Kenkyukaï Dourdan

sabres_croisés_0327-R Sabres croisés. Photographie Valérie de Berardinis © 2016

Mes élèves m’ont récemment posé la question de savoir comment trouver la bonne distance pendant le seiho.

La question est en réalité plus vaste qu’il n’y paraît car, au delà de la distance, il faut aussi saisir le rythme juste, la précision de la posture et du mouvement, de l’immobile et du mobile. La gestion de la distance est essentielle dans le domaine des arts martiaux, qu’on soit mains nues ou sabre en main, elle passe par la connaissance de ses propres gestes et ceux de son adversaire. Cela ne peut s’apprendre que par l’expérience.

A l’interrogation formulée par les pratiquants du Musashi kenkyukaï Dourdan, j’ai donc répondu de la même manière que Nguyen Thanh Thiên senseï l’a fait pour moi : en observant son exemple, en pratiquant pour trouver la réponse.

Yanick Porchet

View original post

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s