En mouvement

Stage_STBrice_Niten_Ichi_Ryu_2016
Itto seiho, Vinod Sachidhanandam et Jérôme Roudier. Photographie Michel Guérin © 2016

Notre capacité à être en mouvement doit être gardée pendant toute la durée du seiho. Ni le corps, ni les volontés ne se pétrifient à aucun moment. Il n’y a pas d’attente : le mouvement est conservé à chaque instant.

Aurore Lance

Publicités

Droit devant

Stage_STBrice_Niten_Ichi_Ryu_2016
Stage mensuel de Nguyen Thanh Thiên senseï au dojo de Saint-Brice. Photographie Michel Guérin © 2016

Dans notre école, nous apprenons à avancer face à l’attaque de l’adversaire, sans chercher à l’éviter.

Aurore Lance

Maîtriser, jamais rabaisser

Stage_STBrice_Niten_Ichi_Ryu_2016
Nguyen senseï et Christine N. Photographie Michel Guérin © 2016

S’il faut maîtriser l’adversaire, ce n’est jamais pour le rabaisser. Ce n’est qu’à cette condition qu’uchidachi et shidachi repartiront tous deux debouts, et dignes après le combat.

Aurore Lance 

Nouvel enseignant, nouvel horaire au Kenkyukaï du Jardin du Luxembourg

Stage_STBrice_Niten_Ichi_Ryu_2016
Virgil Despouy. Photographie Xavier De Kerdrel © 2016

 

En raison de contraintes professionnelles, je ne serai plus en mesure d’assurer les cours au Kenkyukaï du Jardin du Luxembourg pour cette année 2016-2017.

Je suis heureuse d’annoncer que c’est désormais Virgil Despouy qui me remplacera. Vous pouvez le retrouver tous les samedis après-midi, de 16h à 17h30.

Je le remercie de faire continuer le Kenkyukaï du Jardin du Luxembourg en mon absence !

A très bientôt et bonne pratique,

Aurore Lance

Reprise des cours au Jardin du Luxembourg

20151013_133519
Photographie Aurore Lance © 2015

 

Une nouvelle année de pratique commence dès ce mardi 6 septembre au Jardin du Luxembourg, de 12h à 13h30.

N’hésitez pas à venir pour un cours d’essai, en vous inscrivant ici :

 

A bientôt,

Aurore Lance

Mon expérience du Yama keiko

DSCN1301
Nguyen Thanh Thien senseï et Christine N., 7e Yama keiko face au Lac d’Aumar, commune de Vielle-Aure. Photographie Yanick Porchet © 2016

Cette année, j’étais de celles et ceux qui ont participé au 7e Yama keiko organisé par Nguyen Thanh Thiên senseï à Vielle-Aure.

Nous sommes réunis pour 5 jours de pratique quotidienne. C’est un moment que j’attends avec impatience, car ces cinq jours consécutifs permettent de hausser notre niveau, en rentrant et restant de manière continue dans l’esprit de Musashi.

Face aux montagnes, nous faisons keiko. La pratique en extérieur est exaltante. Les premières fois, il est facile de se laisser happer par la beauté du paysage, avant de se recentrer sur le keiko. On se remplit, se gonfle les yeux et le cœur des montagnes, et mettons cette énergie et joie qu’elles nous donnent dans la pratique. J’utilise volontairement ce mot de joie car je la ressens moi-même, et ai vu d’autres la ressentir. Dans les yeux d’élèves qui venaient au Yama keiko pour la première fois, ou encore dans l’attitude de cet ancien élève face au Lac d’Aumar où nous étions le dernier jour.

Le stage d’été de Vielle-Aure est en lui-même un moment fort, à l’intérieur duquel chaque jour est un moment fort, une occasion de plus de travailler et de nous améliorer. Chaque keiko est différent. Si je ne dois vous faire partager qu’un seul entraînement, ce sera celui du 4e jour, lorsque nous pratiquions au bord de la Neste d’Aure.

DSCF7677
Yanick Porchet et Christophe Borg, à la lisière de la Neste d’Aure. Photographie Nguyen Thanh Thiên © 2016

La fatigue se faisait ressentir après les heures de keiko accumulées. C’est alors que Nguyen Thanh Thien senseï nous a exhorté à pousser les kiaï (cris), sortir toute notre énergie et ne jamais gâcher une occasion de pratiquer et faire des progrès. Nous nous sommes tous mis à pousser les kiaï. Le faisant, j’ai senti avoir plus d’énergie, j’ai senti celle de mon partenaire aussi, et celle de tous les autres alentour. Soutenus par notre maître et par le groupe, nous sommes arrivés à passer au-delà de la fatigue, et à être plus forts dans le keiko. Ce fut un moment qui m’a marqué.

A la fin du stage, on se sent fort. Nous repartons, certes fatigués, mais remplis d’énergie, avec hâte d’approfondir tout ce qui a été vu, de travailler ce condensé que nous avons reçu et l’intégrer durablement à notre pratique.

Rendez-vous l’année prochaine !

Aurore Lance

Unité de corps et d’esprit

Nguyen senseï_0170-R3
Nguyen Thanh Thien senseï. Nito Seiho, Gedan. Photographie Valérie de Berardinis © 2016

Le sabre de Musashi est dirigé par un corps uni, regard et pointe de la lame, souffle et hara (le centre du corps), orteils et doigts. Le corps est orienté par l’esprit.

Extrait d’interview de Nguyen Thanh Thien senseï
pour le magazine Karaté Bushido, février 2011

 

C’est ce à quoi nous travaillons et ce vers quoi nous devons tendre.

Aurore Lance

Apprendre de son sempaï

IMG_4997
Jahid Kouider, élève avancé à gauche de la photo, guidant un débutant au premier plan. Keiko au Gymnase de Saint-Brice sous Forêt. Aurore Lance © 2016

Respectez les pratiquants les plus gradés, soutenez les pratiquants les moins avancés.

Point 10 du Reishiki de la Hyoho Niten Ichi Ryu France

Aurore Lance

Remplacement 10 mai 2016

Mardi 10 mai 2016, pour le cours de 12h-13h30 au Jardin du Luxembourg, Aurore Lance sera exceptionnellement remplacée par Andrea Conti.

Aurore Lance

Un enseignement ouvert

IMG_8864

Stage de sabre_Atelier Nomade, Cotonou
Stages de kenjutsu à Vielle-Aure, France et à Cotonou, Bénin. Photographies de Stéphanie de Frangille © 2015 et Frédéric Cadoux © 2016

 L’enseignement de Musashi est un enseignement pour le Monde entier.

Extrait d’interview d’Iwami Toshio Haritsuke soke
par Nguyen Thanh Thien, dans Dragon, janvier-février 2005

Aurore Lance