Stage kenjutsu 5 février : Haritsuke et Jodan

Les 2 sabres de Musashi

DSC_9686Le stage mensuel nous fait pénétrer en profondeur dans l’exploration des formes et de l’énergie. Photographie Nguyen Thanh Khiet © 2016

Errata : j’ai tellement pensé au thème de ce stage et j’ai fini par croire que nous l’avions fait en décembre ! Hier, nous avons étudié Moji Gamae Itto, Moji Gamae Kodachi et Migi Waki Gamae Nito.

Donc nous reprenons en février les thèmes initialement prévus pour janvier :

  • Haritsuke Itto seiho
  • Haritsuke Kodachi seiho
  • Jodan Nito seiho

Date : 5 février 2017
Horaire : 15h30-19h30
Lieu : COSEC 29 rue des 2 piliers
95350 Saint-Brice-sous-Forêt
Page du dojo

Bulletin d’inscription ci-dessous (obligatoire)

View original post 24 mots de plus

Apprendre à apprendre

Alexis Martin © 2016
Cours de Nguyen senseï au dojo de Vincennes. Photographie Alexis Martin © 2016

Lorsqu’on aborde les arts martiaux japonais, et particulièrement la Niten Ichi Ryu, il faut revoir sa manière d’apprendre. Les gestes inlassablement répétés et travaillés sont le socle de l’apprentissage qui se forge par le corps et non par l’esprit.

Chaque instant passé dans le dojo est prétexte à apprendre : écouter, observer, reproduire, corriger et recommencer. Une remarque faite à l’un par le senseï s’applique aussi à l’autre, l’esprit reste ouvert pendant que le corps apprend. Nous apprenons seuls et nous apprenons ensemble dans le même temps.

Depuis que Nguyen Thanh Thiên senseï nous a encouragés à suivre son exemple en partageant notre discipline au sein des groupes d’étude, au travers l’enseignement que j’apporte à mes élèves j’ai découvert une autre manière d’apprendre. Leurs erreurs, leurs progrès et leurs questions sont autant de pavés pour moi sur le chemin de l’étude.

Yanick Porchet

勇Yu : Le courage

Chroniques du kenkyukaï Dourdan

Musashi Kenkyukaï Dourdan

DSCN1552 Erwan et Agnès : Sassen au Parc Lejars-Rouillon. Photographie Yanick Porchet © 2017

Il en fallait du courage aux plus jeunes élèves du Musashi kenkyukaï Dourdan pour affronter ce matin une température de -7°C sous un ciel clair. Le courage est une qualité attendue dans notre école où il peut revêtir différentes formes.

Il faut une volonté solide et du courage pour s’engager sur la Voie du sabre et de son étude parce qu’elle est exigeante, demande de l’attention, de l’observation et de l’écoute.

Il faut le courage d’accepter ses erreurs pour en tirer un enseignement et des progrès, le courage de mettre son ego de côté pour être dans l’instant présent entièrement à la leçon.

Yanick Porchet

View original post

Itaïdoshin

Stage_STBrice_Niten_Ichi_Ryu_2016
Stage mensuel de Nguyen Thanh Thiên senseï au Dojo de Saint-Brice. Photographie Didier Lidouren © 2016

Un même coeur dans des corps différents.

Itaïdoshin est l’expression profonde de notre art contenant l’individu et le groupe. Sans lui, l’étude n’est qu’une coquille vide, elle n’est qu’apparence.

Sans le Itaïdoshin le pratiquant n’est qu’un individu isolé, sans rythme et sans coeur.

                                                                              Jahid Kouider

 

La force

Stage_STBrice_Niten_Ichi_Ryu_2016
Moji Gamae, Kodachi seiho. Yannick Bionaz et Virgil Despouy au dojo de Saint-Brice. Photographie de Xavier De Kerdrel © 2016

La force et la vitesse se confondent parfois dans mon étude alors que notre maître nous montre que la force est dans la densité et la précision du geste, dans la justesse des positions et aussi dans la lenteur. Sans le vouloir, je cherche à brûler les étapes en frappant fort, pensant y mettre ma force. Les questions et les réponses sont dans l’observation de mes aînés et étudié toujours et encore.

Le regard doit comprendre et saisir la voie de la meilleure position, de l’avantage court et lointain, de la balance des forces.

Extrait du Commentaires sur le Dokkodo de Miyamoto Musashi par Nguyen Thanh ThiênLa leçon succulente, Dokkodo 16.3.

Valérie de Berardinis

Cycle de conférences sur le sabre de Musashi

Les 2 sabres de Musashi

Dates à venir :

  • 12/01 Le sabre japonais, paix intérieure et paix civile, introduction à la thématique
  • 09/02 Une recherche par le corps
  • 09/03 Le tranchant de l’esprit
  • 30/03 Le sabre entre soi et l’autre
  • 11/05 Le maître comme miroir
  • 08/06 L’élève comme exigence

Horaire : 20h30-22h

Lieu : Maison des Association 5bis rue de la Forêt 95 350 Saint-Brice sous Forêt

E-mail : nguyenthanhthien@hotmail.fr

Téléphone : 09 54 58 25 39 / 06 61 25 71 64

La conférence dure 1h et sera suivie d’une 1/2 heure d’échanges.

View original post

Une nouvelle année commence

Chroniques du kenkyukaï Dourdan

Musashi Kenkyukaï Dourdan

WP_20160806_11_14_07_Pro Erwan et Angélique, sassen ! Photographie Yanick Porchet © 2016

Je vous adresse tous mes vœux pour cette année 2017 qui commence, je souhaite qu’elle soit placée pour vous sous le signe de la pratique assidue sur la Voie du sabre. 2016 a vu la naissance du Musashi kenkyukaï Dourdan et l’arrivée d’une dizaine de nouveaux pratiquants de la Hyoho Niten Ichi Ryu, souhaitons que cette nouvelle année voit notre groupe d’étude, et par conséquent notre école, prendre de l’ampleur.

En attendant les premiers cours de janvier, voici quelques informations que je vous invite à lire.

Amenez un ami !

Pour bien commencer l’année, je vous propose à tous de faire venir un de vos proches, famille ou ami, pour lui faire découvrir notre pratique cette semaine, vendredi 6 ou samedi 7 à votre convenance. N’oubliez pas de me prévenir.
La volonté d’Iwami soke, et celle de

View original post 117 mots de plus

Stage 8 janvier : Haritsuke

Étudier ensemble

Stage Saint-Brice Novembre 2016
Hidari Waki Gamae, Nito seiho. Élèves de Nguyen Thanh Thiên senseï guidés par Christine N., stage à Saint-Brice-sous-Forêt. Photographie Alexis Martin © 2016

En étudiant la technique ensemble, on bouge en même temps que le senseï ou les sempaï. De cette façon notre compréhension passe par l’exécution du geste plutôt que par la réflexion.

Andrea Conti

Voeux 2017


L’ensemble des enseignants de la Musashi kenkyukaï souhaite à leurs maîtres et à leurs élèves tous leurs voeux pour 2017.
Que cette année soit riche en pratique et en aventures !


 

DSCN0395
Yama Keiko à Vielle-Aure, Hautes-Pyrénées. Photographie Angélique Porchet © 2015

Association Musashi kenkyukaï France.

Droit devant

Stage_STBrice_Niten_Ichi_Ryu_2016
Stage mensuel de Nguyen Thanh Thiên senseï au dojo de Saint-Brice. Photographie Michel Guérin © 2016

Dans notre école, nous apprenons à avancer face à l’attaque de l’adversaire, sans chercher à l’éviter.

Aurore Lance

Un océan d’énergie

DSC_0422
Chudan, kodachi seiho. Aurore Lance et Virgil Despouy au Unjo An. Photographie d’Alexis Martin ©2016

Le chemin sur la voie du sabre nous pousse vers la quête du mouvement juste.

C’est le hara, où se concentre naturellement notre énergie, qui nous guide vers ce but : il constitue le creuset de toutes les techniques, les autres membres se plaçant à son service.

Pourtant, pareil à un océan d’énergie, je le sens prêt à me déborder et à se montrer indomptable.
Pour tenter de le canaliser, je retourne régulièrement au keiko.

Christophe Borg

Dernier cours 2016

Chroniques du kenkyukaï Dourdan

Musashi Kenkyukaï Dourdan

DSCN1468[1] Romain et Erwan, tora buri. Photographie Yanick Porchet © 2016

Le dernier cours de l’année aura lieu samedi 17 décembre au parc Lejars-Rouillon de 11h à 12h, pour ceux qui le souhaitent il y aura keiko libre de 12h à 13h. Nous reprendrons les cours à partir du vendredi 6 janvier dans la salle chemin Maurice Gallais.

A l’occasion de la fin d’année, nous prendrons tous ensembles un repas après le cours de vendredi 16 décembre dans la salle que la mairie nous laisse pour l’occasion. Les conjoints et parents sont les bienvenus, pensez à me prévenir mercredi au plus tard pour confirmer votre présence et le nombre de participants.

Bonnes fêtes de fin d’année à tous !

Yanick Porchet

View original post

Le juste moment

Chroniques du kenkyukaï Dourdan

Musashi Kenkyukaï Dourdan

DSCN1444[1] Romain et Frédéric, hasso hidari. Photographie Yanick Porchet © 2016

Les élèves du kenkyukaï Dourdan m’ont posé la question de savoir à quel instant précis une technique doit être déclenchée, quel est le bon moment pour couper.

Quand un élève me pose une question, mon premier réflexe est toujours de chercher à savoir si je l’ai moi-même déjà posée et la réponse que j’ai reçue.
Avant tout il est important, pendant le seiho, ou pendant un combat, d’être à l’écoute de celle ou celui qui se trouve en face car la plupart du temps la réponse se trouve dans la pratique. Nguyen Thanh Thiên senseï m’a souvent répété que notre discipline consiste souvent au go-no-sen. C’est un terme que je connaissais et qu’on utilise aussi en judo pour nommer l’opportunité de prendre l’initiative de l’adversaire pour placer une contre attaque.

A l’interrogation de mes élèves je réponds donc…

View original post 34 mots de plus

Remplacement le 9 décembre

Chroniques du kenkyukaï Dourdan

Musashi Kenkyukaï Dourdan

Stage_vielle-aure_2016Christophe Bizon, hidari waki gamae pendant le stage d’été 2016 au Kaze no Tani Kan. Photographie Yanick Porchet © 2016

Je serai exceptionnellement absent vendredi 9 décembre. Le cours est toutefois maintenu à l’horaire et au lieu habituel, et sera assuré par Christophe Bizon que certains d’entre vous ont déjà pu rencontrer.

Yanick Porchet

View original post