Kamae !

32070854004_3c3c73e669_oItto Seiho, Christophe Bizon et Jahid Kouider au stage de Saint-Brice-sous-Forêt dirigé par Nguyen Thanh Thiên senseï. Photographie Alexis Martin © 2017

Alexis Martin

Publicités

Le chemin de vie

DSC_0104
Nito Seiho, stage de Saint-Brice-sous-Forêt. Photographie Alexis Martin © 2016

Un principe important des arts martiaux est la conscience de la possibilité de la mort. Le principe complémentaire est d’y répondre en cherchant le chemin de vie.

Nguyen Thanh Thien senseï

Alexis Martin

Le sol

DSC_0412
Kodachi Seiho, Aurore Lance et Virgil Despouy au Unjo An. Photographie Alexis Martin © 2016

Ne rejetez pas le sol. Écoutez la réponse du sol.

Nguyen Thanh Thien senseï

Alexis Martin

Répéter encore et encore

DSC_0144
Nito Seiho, stage de Saint-Brice-sous-Forêt. Photographie Alexis Martin © 2016

N’intellectualisez pas le geste, répétez-le encore et encore, et progressez !

Nguyen Thanh Thien senseï

Alexis Martin

Le temps juste

DSC_0116
Nito Seiho, stage de Saint-Brice-sous-Forêt dirigé par Nguyen Thanh Thien senseï. Photographie Alexis Martin © 2016

Ne vous précipitez pas, et ne soyez pas en retard. Soyez dans le temps juste.

Nguyen Thanh Thien senseï

Alexis Martin

Stage Musashi kenkyukaï Paris 5ème le dimanche 11 mars – Inscription obligatoire

stage_ortolan
Stage au gymnase Ortolan, photographie Alexis Martin © 2017

Le prochain stage au gymnase Ortolan, Paris 5ème, aura lieu le dimanche 11 mars 2018. Le stage est gratuit et ouvert à toutes et tous. Les débutants sont les bienvenus.

Le stage, consacré au kenjutsu de Miyamoto Musashi, sera dirigé par Alexis Martin et Jahid Kouider.

Date : dimanche 11 mars 2018

Horaires : 9h00 – 12h00

Lieu : Gymnase Ortolan 18 rue Ortolan, 75005 Paris

A prévoir :

  • Un keikogi ou, à défaut, une tenue sobre et pratique (type survêtement)
  • Une bouteille d’eau

Inscription : pour vous inscrire ou pour toute demande renseignement, veuillez remplir le formulaire ci-dessous.

Stage Musashi kenkyukaï Paris 5ème le dimanche 14 janvier – Inscription obligatoire

taiso
Taïso guidé par Alexis Martin au Gymnase Ortolan, photographie Florent Goussard © 2016

Le stage du groupe d’étude du gymnase Ortolan, Paris 5ème, aura lieu le dimanche 14 janvier 2018. Le stage est gratuit et ouvert à toutes et tous. Les débutants sont les bienvenus.

Le stage sera dirigé par Alexis Martin et consacré au kenjutsu de Miyamoto Musashi.

Date : dimanche 14 janvier 2017

Horaires : 9h00 – 12h00

Lieu : Gymnase Ortolan 18 rue Ortolan, 75005 Paris

A prévoir :

  • Un keikogi ou, à défaut, une tenue sobre et pratique (type survêtement)
  • Une bouteille d’eau

Inscription : pour vous inscrire ou pour toute demande renseignement, veuillez remplir le formulaire ci-dessous.

1er stage mensuel Musashi kenkyukaï 2017-2018 au parc Montsouris

La Musashi kenkyukaï propose son premier stage mensuel de l’année 2017-2018.
L’animation de cette première édition sera assurée de Vinodkoumar Sachidhanandam, responsable du Musashi kenkyukaï du parc Montsouris et Virgil Despouy, responsable du Musashi kenkyukaï du jardin du Luxembourg.
Ce stage est ouvert à tous les élèves de Nguyen senseï, des Musashi kenkyukaï et aussi aux débutants voulant s’initier au kenjutsu de Miyamoto Musashi.

Venez nombreux au parc Montsouris le dimanche 24 septembre pour pratiquer avec nous. Aucune tenue n’est imposée mais il est conseillé de venir en jogging et en T-shirt de sport si vous n’avez pas de tenue pour la pratique d’art martiaux comme un kimono de judo. Pour les débutants, il est également possible de ne pratiquer que les deux premières heures.

Il est recommandé d’arriver au lieu de rendez-vous indiqué minimum 15 min avant le début du stage.

Date : le 24/09/2017 de 14h30-18h30
Enseignants :  Vinodkoumar Sachidhanandam, Virgil Despouy
Lieu : Parc Montsouris, Paris 14e : Emplacement précis

Inscription : pour vous inscrire ou pour toute demande renseignement, veuillez remplir le formulaire ci-dessous, n’oubliez pas de préciser en commentaire si vous souhaitez participer au cours complet ou simplement aux deux premières heures.

 

En mouvement

Stage_STBrice_Niten_Ichi_Ryu_2016
Itto seiho, Vinod Sachidhanandam et Jérôme Roudier. Photographie Michel Guérin © 2016

Notre capacité à être en mouvement doit être gardée pendant toute la durée du seiho. Ni le corps, ni les volontés ne se pétrifient à aucun moment. Il n’y a pas d’attente : le mouvement est conservé à chaque instant.

Aurore Lance

A l’identique

DSC_0011
Kodachi seiho au dojo de Vincennes. Photographie Alexis Martin © 2016

Lors d’un cours du mois dernier, Nguyen Thanh Thiên senseï nous a proposé un exercice particulier : il s’agissait de travailler par deux, l’élève le moins ancien devant suivre l’exemple de son sempaï et calquer tous ses mouvements sur les siens. J’ai trouvé cet exercice particulièrement difficile mais aussi extrêmement enrichissant parce qu’il en dit long sur notre école.

Au delà de sa mise en pratique, il invite chacun à connaître et à tenir sa place, il invite aussi à faire confiance à celui qui est plus avancé sur la Voie que nous suivons. En poussant la réflexion plus loin a posteriori, j’ai pris conscience qu’en m’efforçant de reproduire exactement les mêmes postures, les mêmes gestes, le même rythme et dans le même instant ce n’est pas seulement mon partenaire de keiko que j’appréhendais mais le dojo dans son ensemble.

Yanick Porchet

Le corps, la force et le sabre

DSC_0255
Au dojo Un jo An, Andrea Conti et Aurore Lance. Photographie Alexis Martin © 2016

Ce n’est pas le sabre qui doit vous donner de la force. C’est votre corps qui doit donner sa force au sabre !

Nguyen Thanh Thien senseï

Alexis Martin

Faire confiance

DSC_0044b
Nguyen Thanh Thiên senseï et Christine N. devant les élèves du stage mensuel de Saint-Brice-sous-Forêt. Photographie Alexis Martin © 2017

Pendant longtemps, comme pratiquant et comme enseignant, je n’ai pas compris l’importance des exercices de taïso. Durant les cours que je suivais moi-même au près de mon professeur, je les reproduisais par discipline. Mais, je dois l’avouer, sans la motivation propre à la répétition des exercices réalisés sabre en main, pour lesquels je mettais plus d’entrain.

Une conséquence plus grave est que, dans le premier temps de mon enseignement, j’ai peu fait répéter ces exercices de taïso à mes propres élèves.

C’est lors d’un stage intensif au Un jo An que j’ai mieux su saisir le lien qui unissait le taïso au maniement du sabre, et compris qu’il n’était pas qu’un simple échauffement dispensable mais bien une partie intégrante, et donc nécessaire, de l’étude du kenjutsu de Musashi.

Depuis, j’ai redoublé d’efforts pour mieux m’appliquer dans la répétition de ces exercices. Surtout, j’en ai systématisé l’étude dans mon propre enseignement, au bénéfice de mes élèves.

Je me suis souvenu d’un vieil enseignement du senseï, donné lors de l’un des tous premiers cours que j’ai suivi au sein de son école. Je n’ai pas su appliquer cet enseignement dans ce cas précis du taïso. J’ai alors brûlé le temps précieux séparant le premier jour où le taïso me fût montré de celui où j’en eus compris l’importance.

Au dojo, il n’est pas nécessaire de comprendre la technique. Et il n’est surtout pas opportun de chercher une justification, technique ou stratégique, à l’étude d’un exercice. Il faut faire confiance au professeur et reproduire les exercices montrés sans chercher autre chose que la meilleure reproduction de l’exemple donné par les maîtres.

Alexis Martin

Le poids des habitudes

Alexis Martin © 2017
Racines fraîches de wasabi, différentes variétés au marché de Tsukiji, Tokyo. Photographie Alexis Martin © 2017

La principale limite à vos progrès est la somme de vos habitudes. Mais c’est vous qui avez créé ces habitudes, vous pouvez donc vous en débarrasser par vous-mêmes.

Nguyen Thanh Thien senseï

Alexis Martin

Cours commun Rungis – Dourdan

DSCN1665
Christophe Bizon et Yanick Porchet, Hasso Hidari et Hasso Migi, Itto seiho, au stage de février à Saint-Brice sous Forêt. Photographie Romain Rea © 2017

Suivant une suggestion de Nguyen Thanh Thiên senseï, un cours commun aux Musashi kenkyukaï Rungis et Musashi kenkyukaï Dourdan aura lieu le samedi 25 mars au matin.

Le cours durera quatre heures et sera animé conjointement par les responsables des deux groupes d’étude. Les élèves de Rungis et de Dourdan seront bien entendu présents, les élèves de Nguyen senseï et de tous les kenkyukaï sont les bienvenus, ainsi que les débutants souhaitant s’initier.

Soyez attentifs, un prochain article ce mois-ci vous permettra de vous inscrire et toutes les informations d’ordre logistique vous y seront communiquées.

Christophe Bizon et Yanick Porchet

Mettre de l’énergie dans son regard

françois_sassen_1
Sassen, Itto seiho. François, élève débutant du groupe d’étude du gymnase Ortolan. Photographie Alexis Martin © 2016